Paroles de Sagesse

Faisons chanter en chœur « la petite voix » | Vois plus grand que toi

lanterne-guide-voix-méditation-contribution-au-monde

Si vous suivez le blog vous le savez déjà, je suis amoureuse d’un petit livre qui s’appelle « La petite voix ». Il s’agit d’un recueil de 365 méditations à lire au fil des jours ou de manière spontanée.

pensées-méditation-livre-chant-des-druidesVoir l’article : Livres | La petite voix _ Eileen Caddypensées-méditation-livre-chant-des-druides

Chaque message est un enseignement dont chacun peut apprendre quelque chose de différent. Partager son expérience est une manière d’en faire profiter les autres, s’aider à avancer mutuellement, ensemble vers un but commun à tous, qui est l’épanouissement personnel.

C’est pourquoi je vous invite à méditer avec moi sur ces messages si inspirants de « La petite voix ». L’idée est que chacun fasse entendre sa petite voix intérieure sur un même thème. Nous formerons ainsi un ensemble de « petites voix » qui feront résonner leur chant en chœur.

Comment participer?

Prenez la méditation du jour que je vous propose, copiez-la sur votre blog si vous en avez un, et rédigez un article avec ce que cela évoque pour vous. Une expérience, un souvenir, une prise de conscience…tout ce que vous voulez qui découle directement de la lecture de la petite voix du jour.

Si vous n’avez pas de blog ou si vous ne voulez pas le publier parmi vos articles, partagez votre version dans les commentaires.

Si vous écrivez l’article sur votre blog, faites-le moi savoir en me donnant le lien direct vers l’article en question et j’ajouterais votre blog à la liste des participants en bas de page.

Si  l’aventure vous tente, je serais ravie de cheminer un moment avec vous! Vous pouvez nous rejoindre à tout moment et réfléchir sur n’importe quelle méditation publiée sur ce blog. (la liste se trouve dans l’Index)

 

la-petite-voix-Eileen-Caddy


Voici la méditation que je vous propose aujourd’hui :

« Que fais-tu de ta vie? Es-tu content de flotter à la dérive, de faire ce que tu veux, de vivre à ta manière, sans pensée pour qui que ce soit d’autre que toi même? Tu es libre de le faire. Beaucoup d’âmes vivent de cette manière et se demandent pourquoi elles sont malheureuse et insatisfaites. C’est uniquement lorsque tu apprendras à t’oublier toi-même et tu vivras pour les autres que tu trouveras la véritable paix du cœur et le bonheur authentique. JE SUIS là pour te montrer le chemin,  mais c’est à toi de le prendre. Personne d’autre ne peux le prendre pour toi ; personne d’autre ne peux vivre ta vie pour toi. Apprend à donner et pas seulement à prendre tout le temps. Pourquoi ne pas donner à un niveau et recevoir à un autre? La vie est une chose à double sens : un donner et un recevoir constant. Tu ne peux pas vivre sur toi même et trouver bonheur et satisfaction réel dans la vie. Vis pour le tout, donne pour le tout et sois le tout. »

J’ai d’abord été dérangée par ce texte.

J’ai été surprise que cet enseignement me soit donné aujourd’hui, moi qui ai tant travaillé à ne plus faire passer les autres avant moi, à prendre soin de mes besoins avant tout. J’y travaille encore d’ailleurs, car j’ai tendance à donner plus aux autres qu’à moi. Du fait de mon travail de thérapeute, cette tendance est naturelle et ne s’arrange pas avec mon métier. Je me suis souvent vue rentrer en pleurant, vidée de mon énergie, parce que je ne m’étais pas assez protégée.

Mais tout cela va mieux, maintenant je m’ancre solidement, je me ressource et cela ne m’arrive plus. Je me donne à moi-même avant de donner aux autres, car on ne peut donner que ce que l’on a. Alors pourquoi la petite voix me dit: Apprend à donner et pas seulement à prendre tout le temps. ?

Pour moi le message est plutôt reçois avant de donner…me serais-je trompée?

Cette méditation me pousse à me remettre en question, c’est merveilleux!

Comme à chaque fois, lorsque ma tête ne comprend pas, je demande conseil à mon cœur. Je ferme les yeux et plonge à l’intérieur de moi même pour trouver mon lieu de sagesse.

paix-contribution-rond-dans-l'eau

Alors je découvre que je ne dois pas prendre ce message au pied de la lettre. Qu’il est fait de manière à ce que chacun y puise son propre enseignement, à lire entre les lignes. Pour moi, il s’agit (encore une fois) de me rappeler que l’équilibre entre le donner/recevoir est important. C’est une mise en garde pour ne pas tomber dans le travers inverse, de ne plus donner assez de peur de me perdre et de passer à côté de l’épanouissement que procure de prendre soin de mes proches.

Ce message pour me dire de toujours voir comment ce que je fais pour moi peut profiter aux autres. Et que si cela ne profite qu’à moi, cela ne peut pas m’apporter une réelle satisfaction. Faire pour soi ce qui profitera à d’autres permet alors de ne plus « flotter à la dérive » […] « sans pensée pour qui que ce soit d’autre que toi-même », cela donne du sens.

Mais alors…dois-je oublier tous mes plaisirs personnels?

Comme lire un bon roman, dessiner et peindre, jouer de la musique ou simplement ne rien faire…?
Non. Je ne peux me résoudre à cela, et je pense pas qu’il soit juste de le faire. Mais je pense que cette phrase « apprendre à t’oublier toi-même et vivre pour les autres pour trouver la paix du cœur » est une clé. Cette phrase nous encourage à trouver quelle est notre véritable contribution au monde. Elle m’apprend que quoique je fasse, mon véritable chemin est dans les actions orientées vers l’intérêt collectif. Il s’agit à notre époque, pour évoluer, de nous écarter de notre égo, de balayer nos peurs, et d’élargir la portée de nos actions pour le bien de l’autre. « Vis pour le tout, donne pour le tout et sois le tout ».

Notre véritable chemin en tant qu’humain est de retourner à la Source de toute chose. Et cela nous demande d’abandonner nos désirs stériles, notre égo qui nous garde dans l’illusion que la vie est faite pour être vécue pour soi. Le but est de nous rattacher au Tout, de ne plus être séparés, de ressentir profondément notre lien avec l’Univers, de nous reconsidérer comme une partie de l’ensemble. Notre intérêt personnel dépend de l’intérêt collectif. C’est à dire que je suis tellement relié à plus grand, que mon âme ne peux pas être heureuse et en paix si l’ensemble des âmes ne l’est pas. Car mon âme, c’est l’âme du monde, nous sommes tous Un.

Mise en pratique de l’enseignement

paix-du-coeur-unité

Concrètement, comment j’applique ça à ma vie de tous les jours? Parce que l’on apprend réellement que par l’expérience et la mise en pratique.

♦ Mon blog est une manière de contribuer, j’en reste persuadée.

♦ Je vais travailler ma générosité, en donnant plus, surtout du matériel, cela me permettra de lâcher encore plus ma peur de manquer. Me libérer du matériel est un grand défi pour moi. J’ai tendance à garder par peur d’en avoir besoin plus tard…
Je renforce également mon sentiment de gratitude, pour ce que j’ai et ce que j’ai à donner.

♦ Être encore plus attentive à donner inconditionnellement, sans rien attendre en retour. Ni reconnaissance, ni retour. Accepter de tout cœur si cela arrive, mais le prendre comme un cadeau supplémentaire, non comme un indispensable.

♦ Continuer à aider d’autres à trouver l’équilibre grâce à mon travail. Je suis naturopathe et je continue à faire connaitre cette discipline respectueuse de la nature et de l’humain dans sa globalité.

♦ Aller plus loin dans ma démarche écologique en ajoutant de nouvelles habitudes, comme tendre vers le zéro déchet par exemple.

celtisme-légende-druide

Encore une fois je remercie pour cet enseignement qui m’a fait avancer et découvrir d’avantage sur moi-même.

Je vous encourage aussi à faire ce travail d’introspection et de remise en question, régulièrement, afin de conserver l’équilibre délicat de votre âme.

J’ai hâte de lire vos commentaires et réflexions à ce sujet! Je rappelle qu’il n’y a bien sur aucune contrainte de quantité. Quelques lignes suffisent. L’idée est de participer et d’avancer ensemble.

 

Bien à vous dans la paix cœur,

Mairen.

 

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Une réflexion au sujet de « Faisons chanter en chœur « la petite voix » | Vois plus grand que toi »

  1. Bonjour Mairen 🙂 Je vais dire la même chose que sur FB, je me laisse séduire par ta proposition et réponds présente pour cette fois. Je reviendrai vers toi à la publication de mon billet. Merci pour ce partage et à bientôt ! Karine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s